commentaire pour opus 81g

retour à la liste

Tombeau pour JPK, pour orchestre d'harmonie, op. 81g (1998)

 

Tombeau début

 

Instrumentation: flûte, hautbois, 3 clar. en si bémol, clar.bass en si bémol, basson, sax.alto en mi bémol, sax ténor en si bémol, sax.baryton en mi bémol, 2 trompettes en si bémol, cor en fa, 2 trombones, euphonium, tuba basse, glockenspiel

Durée: 5 minutes

Maison d'édition : Schott Music
partition SHS 1024
parties SHS 1024-70

partitionmanuscrit

 

Heute ist einer meiner engsten Freunde, der Komponist Peter Jona Korn gestorben. Er war wie ich ein Einzelkämpfer und hat sich zeitlebens gegen jede Geistesknebelung gewehrt. Ich möchte ihm hiermit ein ehrendes Gedenken bewahren.

Bertold Hummel (12.1.1998)

 

Même aujourd'hui, lors de cérémonies d'enterrement ou de commémoration, la lente marche funèbre, le "tombeau", continue à jouer son rôle. En règle générale, cette forme de musique fut composée pour des buts spécifiques, comme la mort d'un prince ou d'un artiste. Il en est de même pour ce "tombeau" pour orchestre à vent, écrit par Hummel après la mort de l'un de ses confrères.
Hummel n'a pas craint d'exprimer ses sentiments dans une musique funèbre d'une nostalgie songeuse, assez proche du langage musical du XIXe siècle au regard de la forme et de l'harmonie.

retour à la page précédente

Deutsch - English