commentaire pour op 18c

retour à la liste

Missa brevis (sans Credo) pour chœurs de femmes (soprano et alto), orgue, op. 18c (1957/1975)


I. Kyrie

II. Gloria

III. Sanctus

IV. Agnus Dei

 

Première: 2 novembre 1975, Würzburg, Kiliansdom
Würzburger Mädchenkantorei / Siegfried Koesler

Durée: 12 minutes

Maison d'édition: Schott Music C 54093 / ISMN 979-0-001-17437-4
http://www.notafina.de

Conventus Musicus CM 103

 

Avant-propos (Schott Music C 54093)

Bertold Hummel (1925 - 2002) a composé la première version de la Missa brevis en 1957 au cours de son mandat de cantor à la paroisse Saint-Konrad de Fribourg-en-Brisgau, afin de disposer de ressources musicales appropriées, lorsque les messes dominicales devaient se dérouler avec des chœurs restreints. En premier lieu, la composition était prévue pour chefs de chœur, chœurs à l'unisson, paroissiens et orgue (op. 18b), alors que la présente version op.18c, conçue en 1975 pour le chœur féminin de la cathédrale deWurzburg,fut arrangée pour soprane, alto et orgue.

Les parties vocales sobres et lyriques sont harmonieusement magnifiées par l'accompagnement suave et limpide de l'orgue. Les Kyrie et Agnus Dei de l'Ordinaire sont disposés selon la structure du texte en trois parties et composés en canon. Dès le débutjes lignes ascendantes donnent au Kyrie un caractère aérien. Le Gloria est réparti en deux groupes, schola et chœur, où les motifs mélodiques se répètent. La récitation du texte est primordiale, car la composition est surtout basée sur l'accentuation des mots et la configuration linguistique. Le Sanctus et le Benedictus reposent sur deux concepts thématiques: une section de mouvements conjoints alternant avec une section de motifs triadiques.

Le caractère résolument mélodieux de la messe ainsi que l'approche intuitive du compositeur vis-à-vis des textes de l'Ordinaire rencontrent un grand succès auprès du public et des chorales concertantes. Cette nouvelle édition présente désormais l'avantage d'une adaptation musicale soigneuse et de grande clarté, tout en constituant une initiation abordable de la polyphonie, notamment pour les chœurs d'enfants et de jeunes adultes.

Limburg, Septembre 2010 Judith Schnell (Traduction: Mairé Pelletier)

retour à la page précédente

Deutsch - English